Les différents examens complémentaires

Examens complémentaires

En cas de suspicion d’amylose, une série d’examens doit être pratiquée afin d’affirmer ou non la présence de dépôts de substances amyloïdes. Un examen histologique positif est nécessaire pour établir avec certitude le diagnostic d’amylose. En cas d’examen histopathologique négatif, on ne peut exclure la maladie car les dépôts amyloïdes ont une distribution aléatoire. L’équipe médicale pourra alors être amenée à réitérer les biopsies (dans le même organe ou s’orienter vers d’autres). En cas d’amylose avérée, la réalisation d’examens complémentaires est nécessaire pour : préciser le type d’amylose quantifier les atteintes neurologiques, cardiaques ou rénales. suivre l’évolution de la maladie.

 

Examens complémentaires
Intérêts
Electrocardiogramme
Holter
Explorations électrophysiologiques
Atteinte du rythme et de la conduction cardiaque
Echocardiograhie
IRM
Scanner cardiaque
Atteinte du myocarde, des coronaires et des valves.
Electroneuromyogramme (ENMG)
Atteinte neurologique
Scintigraphie myocardique
Atteinte cardiaque et estimation des dépôts amyloïdes
Dosage des chaines légères immunoglobulines
Diagnostic et suivi de l’amylose AL
Myélogramme
Diagnostic de l’amylose AL
Electrophorèse des protéines sériques et immunofixation
Diagnostic de l’amylose AL
Examen anatomopathologique
Diagnostic d’une amylose
Analyse génétique
Diagnostic d’amylose à TTR